en

Anthony Masure

Enseignant-chercheur en design

Anthony Masure

Enseignant-chercheur en design www.anthonymasure.com

Agrégé d’arts appliqués et ancien élève du département design de l’ENS Cachan, Anthony Masure est maître de conférences en design à l’université Toulouse – Jean Jaurès, laboratoire LLA-CRÉATIS. Sa thèse en esthétique portant sur le design des programmes a été dirigée par Pierre-Damien Huyghe à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur les implications sociales, politiques et esthétiques des technologies numériques. Il a cofondé les revues de recherche Back Office et Réel-Virtuel. Son essai Design et humanités numériques a été publié en 2017 aux éditions B42.

Inscription newsletter

Dernières publications

Janvier 2019

Le design de la transparence : une rhétorique au cœur des interfaces numériques

Loup Cellard et Anthony Masure, « Le design de la transparence : une rhétorique au cœur des interfaces numériques », Multitudes, no 73, dossier « Tyrannies de la transparence », janvier 2019

Décembre 2018

Recherche et culture libre : approche critique de la science à un million de dollars

Anthony Masure, « Recherche et culture libre : approche critique de la science à un million de dollars », article coécrit avec Alexandre Saint-Jevin, Réel-Virtuel, no 6 « Les normes du numérique », décembre 2018

Novembre 2018

À défaut d’esthétique : plaidoyer pour un design graphique des publications de recherche

Anthony Masure, « À défaut d’esthétique : plaidoyer pour un design graphique des publications de recherche », Paris, Puf, Sciences du Design, no 8 « Éditions numériques », novembre 2018, p. 67-78

Juillet 2018

Vers des humanités numériques « critiques »

Anthony Masure, « Vers des humanités numériques ‹ critiques  », AOC, 5 juillet 2018

Mai 2018

Total Record. Les protocoles blockchain face au post-capitalisme

Guillaume Helleu et Anthony Masure, « Total Record. Les protocoles blockchain face au post-capitalisme », Multitudes, no 71, dossier « Dériver la finance », été 2018

Novembre 2017

Machines désirantes : des sexbots aux OS amoureux

Anthony Masure et Pia Pandelakis, « Machines désirantes : des sexbots aux OS amoureux », ReS Futurae, revue d’études sur la science-fiction, no 10, « Imaginaire informatique et science-fiction », novembre 2017

Dernières interventions

Janvier 2019

Repenser les interfaces du savoir

Anthony Masure, « Repenser les interfaces du savoir », conférence à l’occasion des Rencontres crossmédias IDEFI CréaTIC, dir. Ghislaine Azémard & Arnaud Laborderie, MSH Paris Nord, 21 janvier 2019

Décembre 2018

De la sémiologie graphique aux Cultural Analytics, les failles de la mathématisation du visible

Anthony Masure, « De la sémiologie graphique aux Cultural Analytics, les failles de la mathématisation du visible », communication dans le cadre des journées d’étude « Objectivité et design graphique : l’interdisciplinarité entre art, image et science », dir. Anne-Lyse Renon et Catherine Allamel-Raffin, AHP-PReST, université de Strasbourg, université de Lorraine, CNRS LIAS, Institut Marcel Mauss, 17-18 décembre 2018

Décembre 2018

Enjeux critiques des assistants vocaux

Anthony Masure, « Enjeux critiques des assistants vocaux », introduction à la journée d’étude Vox Machines, université Toulouse – Jean Jaurès, 10 décembre 2018

Novembre 2018

Repenser les modes de production et de transmission des savoirs

Anthony Masure, « Repenser les modes de production et de transmission des savoirs », conférence et présentation de l’essai Design et humanités numériques dans le cadre du cycle « DH Distinguished Lecture Series », Lausanne, EPFL, 29 novembre 2018

Novembre 2018

Formation & déformation

Anthony Masure, « Formation & déformations », participation à la table ronde « Transmission/Transformation », Paris, Forum Design, 18 novembre 2018

Septembre 2018

Résister aux boîtes noires. Design et intelligences artificielles

Anthony Masure, « Résister aux boîtes noires. Design et intelligences artificielles », conférence au colloque MCRIDD, Tunis, ISAMM, campus de la Manouba, 26–28 septembre 2018

Essai Design et humanités numériques

En étudiant des opérations et des systèmes techniques potentiellement ouverts à la recherche, cet essai interroge le rapport du design aux « humanités numériques » (digital humanities) qui se développent, dans le contexte francophone, depuis le milieu des années 2000. En quoi les environnements numériques contemporains actualisent-ils les modes de production et de transmission des savoirs ? Quelle est la place des designers dans des projets relevant des sciences humaines et sociales ? De la modélisation des connaissances à l’injonction à l’innovation et à la créativité, du design d’expérience aux conditionnements techniques, de l’étude de la rationalité numérique aux reconfigurations de la subjectivité, ce parcours réflexif montre que l’industrie des programmes, chaque jour un peu plus puissante, n’a pas épuisé tout le champ des possibles. En interrogeant et en révélant l’environnement technique dans lequel les humanités numériques opèrent, le travail des techniques numériques par le design montre ainsi qu’il reste de la place pour d’autres modulations, d’autres sensibilités, d’autres cultures.

En savoir plus

Revue Back Office

Back Office est une revue de recherche qui explore les relations entre le design graphique et les pratiques numériques. Annuelle, bilingue et multisupports, elle est coéditée par les éditions B42 et Fork éditions. En traitant de thématiques telles que le rapport code/forme, les enjeux des outils de création ou la perméabilité des médias, elle constitue un espace de réflexion unique en langue française et un vecteur de visibilité à l’international pour la communauté francophone. Intitulé « Faire avec », le 1er numéro, publié en février 2017, examine les notions d’outil, d’instrument et d’appareil dans le contexte du design graphique.

Acheter la revue

Revue Réel-Virtuel

Réel-Virtuel : enjeux du numérique est une revue en ligne pluridisciplinaire, avec une dominante artistique. Afin d’interroger leurs ancrages et spécificités, les thématiques invitent à confronter les nouvelles technologies à des théories et pratiques qui sont également issues d’autres champs.

Consulter la revue

Thèse de doctorat
Le design des programmes, des façons de faire du numérique

Cette thèse interroge le design depuis les pratiques de programmation en montrant qu’elles ne se réduisent pas à une industrie des programmes, qui empêche les inventions de naître tout à fait. Pour cela, elle confronte au sein d’une lecture non linéaire cinq moments de l’histoire du numérique (depuis Vannevar Bush en 1945, dont une traduction inédite est proposée en appendice, jusqu’aux usages contemporains du site web GitHub) à quatre formulations conceptuelles issues d’un corpus philosophique. Le choix d’auteurs qui n’ont pas directement voué leurs réflexions au design (comme Jacques Derrida, Hannah Arendt ou Walter Benjamin) permet de déconstruire un certain nombre de discours entourant la réception des technologies dites nouvelles. Critiquant nombre d’usages faits des notions de conception et de projet et s’appuyant finalement sur Gilbert Simondon, cette thèse s’intéresse à ce qui n’est pas prévisible dans les programmes. Elle soutient cinq axes ou directions pour une recherche dans le champ concerné : décentrer, authentifier, appareiller, traduire et désarticuler. La plausibilité de ces façons de faire du numérique, encore à l’état d’ébauche dans les productions contemporaines, peut intéresser les designers au-delà des spécialistes. Elle est avérée en fin d’ouvrage dans la description d’une fiction curatoriale.

Consulter la thèse

Derniers tweets

22 mars 2019 (18h18)

RT @marion_voillot: Je présente mon projet de thèse interdisciplinaire à la 11e Biennale Internationale de Design de Saint-Étienne le 2 avr…

22 mars 2019 (17h48)

RT @ClemencePene: Bookclub : super entretien de @klerichar avec les auteures de "L’intelligence artificielle, pas sans elles" #IA #computer

22 mars 2019 (16h10)

RT @lab110bis: #DataTerr Moment inspiration par Louis Eveillard, designer graphique et interactif qui nous montre un exemple de #dataviz su…

22 mars 2019 (15h24)

RT @Moossye: Recension de l'ouvrage "Algorithms of oppression: how search engines reinforce racism" (@safiyanoble) par @KishonnaGray dans F…

22 mars 2019 (14h54)

RT @mind_seu: Art-Design-Tech lists about + jobs & PAID internships + residencies & fellowships + short-term schools ↓↓↓ + spreadsheet (n…

22 mars 2019 (14h46)

RT @IsaGr_pro: Quelles images puis-je publier dans ma thèse ? Des cas concerts présentés dans ce nouveau billet du carnet @hypothesesorg E…

22 mars 2019 (12h37)

RT @Calimaq: L'alternative selon @evgenymorozov ? Faire des données et de l'intelligence artificielle des ressources collectives et sociale…

22 mars 2019 (12h19)

RT @MarieSarahA: and I was very happy to meet @AnthonyMasure ;) and to see my dear @eliserigot for passionating discussions! thanks again f…