@AnthonyMasure

Repenser les
interfaces du savoir

MSH Paris Nord, 21 janvier 2019
Rencontres crossmédias IDEFI CréaTIC, dir. Ghislaine Azémard & Arnaud Laborderie

0 —

Éléments biographiques

Le design des programmes, des façons de faire du numérique
Thèse de doctorat en esthétique, dir. Pierre-Damien Huyghe, 2008-2014

Le design des programmes, double page type

Site Web dédié : www.softPhD.com

Revue de recherche Back Office
no 1, « Faire avec », design E+K, Fork / B42, 2017

Revue de recherche Back Office
no 2, « Penser, classer, représenter », design E+K, Fork / B42, 2018

Méthodologie de travail
  • Importance des valeurs de la culture libre
  • Cohérence entre les propos et le design éditorial
  • Ne pas dissocier la recherche de ses formes de publication et de diffusion

1 —

Archive en ligne Collecta.fr

Design de l’interface d’un projet DH

Collecta.fr, 2014-2016

Mise en ligne de la collection de l’antiquaire François-Roger de Gaignières (1642-1715). Projet Synergie héSam, dir. Sophie Fétro (université Paris 1) et Anne-Ritz Guilbert (École du Louvre), 2014-2016

Collecta.fr, typologie des documents

Collecta.fr, interface de saisie

Collecta.fr, idée d’un « modèle par points » (Sophie Fétro)

Collecta.fr, développement du modèle par points (Anthony Masure)

Collecta.fr, fonctionnement du modèle par points

Collecta.fr, interaction avec le TEI

3 —

Essai Design et humanités numériques

Double origine
  • Thèse de doctorat, poursuite des recherches
  • Projet DH Collecta.fr, recul sur cette expérience pratique

Essai Design et humanités numériques, Paris, design DeValence, B42, 2017

Site Web EDD (design E+K), page d’accueil dépliable

Site Web EDD (design E+K), contenus complémentaires et iconographie

Les humanités numériques ?

L’association de pratiques savantes en sciences humaines et sociales et de « matériaux » numériques (ordinateurs, programmes, etc.)

Problématique

En quoi les environnements numériques contemporains actualisent-ils les modes de production et de transmission des savoirs ? Quelle est la place des designers dans des projets relevant des sciences humaines et sociales ?

4 —

Repenser les interfaces de transmission des savoirs

Constat —
L’ère des interfaces « par défaut »

L’ère des interfaces « par défaut », le cas des collections en ligne
  • Tri multi-critères
  • Filtres à facettes
  • Affichage en grille et/ou par liste

Omeka CMS : « A web-publishing platform for scholarly collections »

Gallica.fr / BNF

Digital.Bodleian.ox.ac.uk / Oxford

Loc.gov / Library of Congress

RechercheIsidore.fr / HumaNum

« Le design amateur a miné [plagued] de nombreuses expérimentations d’humanités numériques et a contribué à leur disparition prématurée. »

Anne Burdick, Johanna Drucker, Peter Lunenfeld, Todd Presner, Jeffrey Schnapp, Digital_Humanities, Cambridge / Londres (Royaume-Uni), MIT Press, 2012, p. 118

Design et humanités numériques

Une tension entre le design comme « réponse à des besoins » et le désir d’expérimentations critiques

1re approche —
Aller plus vite grâce aux techniques numériques

L’instrumentation de la technique : enjeux
  • Enrichir notre accès, nos connaissances et notre compréhension de corpus existants
  • Utiliser/inventer des outils de traitement des données
  • Visée utilitaire basée sur des objectifs quantitatifs

FlickR Commons, The Library of Congress, 2008

FlickR Commons, organisation des métadonnées

Papiers Althusser, Imec, 2018

Papiers Althusser, Imec, 2018

Google Art Project, 2011–

L’instrumentation de la technique : problèmes
  • Impensé du design au profit d’une standardisation « par défaut » des interfaces
  • Risque de ne pas repenser les méthodes de recherche
  • Nécessité de penser une vision plus large du design, au fait des relations entre code, esthétique et signification

2e approche —
Argumenter par la forme

Argumenter par la forme : enjeux
  • Profiter de la puissance du numérique pour découvrir, explorer, constituer, composer, créer des corpus inédits, voire impensables auparavant
  • Design comme opération d’argumentation, comme élément rhétorique : incarner visuellement une démonstration préalable

Project1917.ru, Yandex, 2016

Project1917.ru, Yandex, 2016

Jeffrey Schnapp, « Knowledge Design », metaLAB, Harvard

Argumenter par la forme : problèmes
  • Digital_Humanities : méthodologie de projet inspirée du monde entrepreneurial
  • Rhétorique formelle ou expérience esthétique spécifique ?
  • Les formes sont-elles réductibles à du discours ?

3e approche —
Déconstruire les dispositifs numériques

Déconstruire les dispositifs numériques : enjeux
  • Dérouter la captation des connaissances et les déterminismes technologiques
  • Vers une informatique spéculative

« Les outils ne sont pas seulement des outils. Ils sont des interfaces cognitives qui présupposent des formes de discipline et d’organisation mentale et physique. En scriptant des actions, ils produisent et transmettent le savoir et, par là même, modèlent un monde. »

Anne Burdick, Johanna Drucker, Peter Lunenfeld, Todd Presner, Jeffrey Schnapp, Digital_Humanities, Cambridge / Londres (Royaume-Uni), MIT Press, 2012, p. 105

« S’il ressort bien du domaine des humanités numériques de s’interroger sur ce que le numérique change aux pratiques de recherche des sciences humaines et sociales, celui-ci donne aussi, en retour, une capacité particulière aux chercheurs de sciences humaines d’interroger les conséquences pas toujours désirées de l’explosion des usages du numérique au sein des sociétés où ils vivent. »

Pierre Mounier, Read / Write Book 2. Une introduction aux humanités numériques, Marseille, OpenEdition, 2012, p. 14

Julien Drochon & Anthony Masure, Vox Machines, 2018

Nicolas Maigret & Maria Roszkowska, The Pirate Book, 2015

Wolfgang Ernst (dir.), Media Archaeological Fundus, Humboldt Univ., 2003

Wolfgang Ernst (dir.), Media Archaeological Fundus, Humboldt Univ., 2003

The Art of Google Books, 2011

The Art of Google Books, 2011

Kenneth Goldsmith, « The Artful Accidents of Google Books », décembre 2013

Kenneth Goldsmith, L’écriture sans écriture, Paris, Jean Boîte, 2018

Hybrider les humanités numériques ?
  • Media archaeology
  • Digital studies
  • File studies
  • Platform studies
  • Anthropologie
  • etc.
Déconstruire les dispositifs numériques : problèmes
  • Éloignement de l’héritage universitaire et des objectifs scientifiques
  • Où sont les projets ?

5 —

Propositions

5.1 —
Réduire la barrière technique de l’accès aux données

Réduire la barrière technique de l’accès aux données

L’open data est partout convoqué, or on constate dans les faits que la mise à disposition des données nécessite des prérequis techniques souvent trop importants pour des non-spécialistes.

C. Bardiot, N. Thély, workshop « Fabriquer des jeux de données en art », 2018

5.2 —
Interroger l’idéal d’une sémantique universelle

Interroger l’idéal d’une sémantique universelle
  • Comment mieux impliquer les designers dans l’élaboration de modèles sémantiques ?
  • Faut-il que cette ambition éclipse tous les autres aspects des projets (enjeux formels, collaboratifs, etc.) ?
  • Comment montrer le travail d’encodage sémantique, habituellement recouvert par l’habillage des interfaces ?

Donato Ricci, Robin de Mourat,
« An account of Digital Humanities from the AIME Project », 2016

Mapping the Republic of Letters, Stanford

wwwwwwwww.jodi.org, page d’accueil, 1995

wwwwwwwww.jodi.org, vue du code source, 1995

Pierce Edition Project (TEI, 1987), 2015

5.3 —
Explorer les impensés de l’objectivité des données

Explorer les impensés de l’objectivité des données

Derrière une apparente objectivité se cachent des enjeux sociaux liés à de multiples prescriptions normatives voire discriminantes (catégories de genre, d’ethnie, etc.).

Catherine D’Ignazio, « What would feminist dataviz look like? », 2017

« The 11 Most Controversial Places On Google Maps »

Wikipedia, exemple de page de discussion

Contropedia.net, Density Design Lab

Concordances, Density Design Lab

5.4 —
Impliquer des technologies émergentes dans des protocoles de recherche

Impliquer des technologies émergentes

Au-delà de l’effet de mode, des technologies telles que les protocoles blockchain (certification distribuée de transactions) ou l’appellation générique d’« intelligence artificielle » offrent des possibilités de recherche stimulantes pour les chercheurs en humanités numériques.

Wespr, une blockchain pour l’édition, 2017

Quelques exemples de projets DH + 3D

Venice Time Machine, EPFL / Frederic Kaplan, 2017

Venice Time Machine, EPFL / Frederic Kaplan, 2017

MoMa NYC + Google, « Identifying art through machine learning », 2017

INA, « Exploration vidéo », janvier 2014

David Vallance & Thomas Bouville, Re-Typographe, ANRT Nancy, 2013

David Vallance & Thomas Bouville, Re-Typographe, ANRT Nancy, 2013

David Vallance & Thomas Bouville, « Re-Typographe », Back Office, no 1, 2017

5.5 —
Sortir d’une pensée « agnostique » de la forme

Sortir d’une pensée « agnostique » de la forme

Beaucoup d’interfaces de projets en humanités numériques se désintéressent des enjeux formels liés à la consultation des documents, ce qui est d’autant plus paradoxal dans l’exemple de documents relatifs à l’histoire de l’art. Jusqu’où cette illusion de neutralité est-elle tenable voire souhaitable ?

Sortir d’une pensée « agnostique » de la forme

Le cas des collections en ligne

Godiva Veliganilao Reisenbichler, « Redesigning the Los Angeles Public Library Homepage & Mobile App » (projet fictif), janvier 2019

VÉgA, Vocabulaire de l’Égyptien ancien, 2017

Cyril Diagne & Nicolas Barradeau, Free Fall, Google Cultural lab, 2017

Cyril Diagne & Nicolas Barradeau, Free Fall, Google Cultural lab, 2017

Archives en mouvement de Roger Tallon, Mad Paris × EPFL ECAL Lab, 2018

Archives en mouvement de Roger Tallon, Mad Paris × EPFL ECAL Lab, 2018

Sortir d’une pensée « agnostique » de la forme

Le cas des documents texte

RousseauOnline.ch, 2013

Ethica Spinoza, 2018

Sortir d’une pensée « agnostique » de la forme
  • Importance de la typographie comme élément de lisibilité et d’identité
  • Idée de la typographie comme « voix » dans le langage

Sarah Kremer, police Walther, ANRT Nancy, 2013
Contexte : Französisches Etymologisches Wörterbuch, 1920

Miklós Ferencz, ANRT Nancy, 2015
Recherche sur le « grain » de la reproduction

John Hudson (dir.), police Brill, Tiro Typeworks, 2011–
Jeu de caractères étendu (+ de 5000 glyphes)

David Březina, police Skolar, fonderie Rosetta, 2008–2012
Cohérence visuelle des jeux multiscripts (non-latins)

Sergei Egorov, police Neacademia, fonderie Rosetta, 2011–2016
Cohérence visuelle des jeux multiscripts (non-latins)

Police Jozef, fonderie Undescore, 2018

Tobias Rechsteiner, police GT Zirkon, fonderie Grilly Type, 2018

David Berlow, Amstelvar, fonte variable, 2017

Tag « Humanities » sur le site Font in Use

Keith Hou­s­ton, site Shady Characters, 2016
Sindre Bremnes, polices Satyr et Faunus, fonderie Monokrom

Magyar Drámák, ELTE Faculty of Arts and Humanities, Hongrie, 2016
Livre Web, design Zámbó Gergő, 2016. Police Algreya


Conclusion

Propositions
  • Réduire la barrière technique de l’accès aux données
  • Interroger l’idéal d’une sémantique universelle
  • Explorer les impensés de l’objectivité des données
  • Impliquer des technologies émergentes dans des protocoles de recherche
  • Sortir d’une pensée « agnostique » de la forme
Design & DH : concrètement ?
  • Budgéter du design dans les projets DH
  • Impliquer les designers le plus en amont possible
  • Nécessiter de développer un langage commun entre les acteurs des projets (SHS, développeurs, designers)
  • Ne pas limiter les designers à une rôle d’exécution
  • Voir aussi le design comme l’endroit d’une recherche et d’une dimension critique

@AnthonyMasure
www.anthonymasure.com


Présentation conçue avec Reveal.js, MIT License
Crédits typo : Skolar Sans (Rosetta Type) & Input (David Jonathan Ross)
Image de fin : Olli Meier et Bernd Volmer, TYPOLabs, 2018